25 juin 2024

Basket-ball NBA, Betclic Elite et Euroleague

Stu Jackson défend les arbitres dans la controverse

2 min read

Lien externe


Gilbert Arenas se voyant accordé trois lancers francs – un pour une faute technique de Nelson – après que le buzzer de l’horloge ait retentit.

Il avait tort, annonce le Mercury News.

« Non, je ne suis pas déçu, » annonce Stu Jackson, le vice-président exécutif NBA des opérations de basket-ball, lundi dans un entretien téléphonique.

Au lieu de cela, Jackson a défendu le travail de l’arbitre Tony Brothers, qui a appelé une faute contre Mickael Pietrus alors que le temps réglementaire avait expiré.
Nelson et les Warriors ont maintenu leur version lundi en prétextant qu’Arenas avait toujours la balle dans les mains quand le buzzer final a retentit.
Il n’y avait aucune raison que Pietrus soit sanctionné d’une faute, puisque aucun tir n’a été pris.

Mais Jackson a déclaré que l’interprétation de Nelson était incorrecte.

« Sur l’examen du ralenti de l’action, on constate que le contact (entre Arenas et Pietrus) est arrivé à un dixième de seconde de la fin du match, » déclare Jackson.
Qu’Arenas ait lancé la balle après que le buzzer ait retentit n’a pas de rapport.

Quant à la technique infligée à Nelson par Derrick Stafford, l’entraîneur a réitéré son démenti à savoir qu’il n’avait pas contesté de manière inappropriée la décision de Brothers, chose qu’un journaliste de Washington et certains Wizzards n’entendent pas confirmer.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *