13 avril 2024

Basket-ball NBA, Betclic Elite et Euroleague

Pour la draft, les années se suivent et ne se ressemblent pas

2 min read

Lien externe


Sur les 10 premiers choix de cette draft 2006, seuls 3 joueurs jouent régulièrement et aucun ne semble en passe de changer la donne dans son club. Le numéro 1 de la draft, Andrea Bargnani ne joue que 10 minutes par match pour les Raptors, LaMarcus Aldridge a souffert d’une blessure à l’épaule en août et fait tout juste son retour à Portland. Tyrus Thomas, 4ème choix de la draft, a montré des qualités physiques intéressantes mais son jeu manque de maturité et il ne joue que 8 minutes en moyenne par match chez les Bulls.

Pour le moment, le seul rookie qui semble sortir du lot est Adam Morrison qui joue 30 minutes par match à 13.1 points de moyenne mais il est loin de pouvoir espérer transcender les Bobcats cette saison. Enfin, Brandon Roy de Portland que beaucoup voient remporter le titre de rookie de l’année, a bien commencé la saison avec 20 points face à Seattle mais n’a pas joué depuis suite à une blessure.

Peut-être que certains de ses joueurs finiront par devenir des stars mais personne n’est capable de le savoir aujourd’hui. Le problème est que les recruteurs se penchent de plus en plus sur des joueurs de plus en plus jeunes. Il y a quelques années, les joueurs passaient 4 ans en université et les recruteurs avaient le temps de les voir évoluer à ce niveau avant de pouvoir faire leur choix. Aujourd’hui des joueurs qui sortent du lycée ou qui passent une ou deux années en université n’ont pas encore montré clairement leur potentiel à de rares exceptions près comme LeBron James ou Carmelo Anthony.

A vouloir recruter des talents de plus en plus jeunes, le risque de se tromper sur le potentiel réel des joueurs est bien plus important. Mais parfois, c’est vrai, le risque en vaut la chandelle.

0 thoughts on “Pour la draft, les années se suivent et ne se ressemblent pas

  1. c est une réalité, maintenant en draft le potentiel. Le talent des joueurs drafté est certains mais encore à l état brute (pour certains), faire 3 ou 4 ans en College serait une bonne chose. Mais bon aller le dire à un gars qui vient du ghetto si il préfèrerai être drafté et gagner le pactole ou aller à l université, le choix est vite fait. Ah la draft quand tu nous tiens!!!

  2. avez-vous entendu parler de Denis Defrère c est le grand espoir belge du Basket. Je pense qu il a largement le potentiel pr se présenter à la draft 2007 (en tout cas ses agents s attellent à le faire connaître en vue de lui trouver des sponsors). Il s agit d un shooting guard de 1m95, avec un bon shoot à mi-distance, une bonne vision du jeu, assez costaud au rebond pr sa taille. Il a déjà travaillé l été dernier au camp des Knicks (on parle encore à NYC de son duo avec Marbury et on le surnomme là-bas « the pick n roll stud from Belgium »).
    Soyez attentifs,

    Peace

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *