18 avril 2024

Basket-ball NBA, Betclic Elite et Euroleague

Portrait d'Allen Iverson (3ème et dernière partie: Iverson: le meneur d'hommes)

2 min read

Lien externe


Iverson sait que quoi qu’il arrive, il sera toujours celui tenu responsable des performances de l’équipe qu’elles soient bonnes ou mauvaises et c’est certainement un point positif pour ses coéquipiers qui vivent avec cette pression en moins.

Malgré ce rôle de leader et les responsabilités qui en découlent, on a souvent critiqué le besoin d’Iverson de prendre le ballon et le match à son compte et beaucoup ont remis en cause le fait que l’on puisse construire une équipe autour de lui. La vérité c’est qu’Iverson n’a jamais été entouré de grands joueurs à part peut être Theo Ratliff en 2001 ou Mutombo en 2002 mais ceux-ci n’ont jamais pesé sur le plan offensif.

Il a fallu attendre l’année dernière seulement pour voir Iverson évoluer à son meilleur niveau avec à ses côtés un excellent Chris Webber à 20 points et 10 rebonds. Une paire de stars qui a bien fonctionné pour les Sixers qui n’ont pourtant gagné que 38 matchs et n’ont même pas atteint les playoffs. Selon Webber, il n’y a pas de problème entre les 2 stars sur le terrain et peut-être que l’équipe a besoin d’un peu plus de temps pour trouver son rythme.

Mais pour Iverson, toujours aussi confiant, chaque saison est une nouvelle chance de remporter le titre : « Je pense que chaque année pour laquelle Dieu m’a permis de lasser mes baskets est une occasion pour moi de remporter le titre. J’ai toujours confiance en moi-même, mes coéquipiers et le staff pour accomplir cette mission. »

Allen Iverson est un joueur et une personnalité unique qui aime le jeu et joue chaque match comme si c’était le dernier. C’est certainement en cela qu’il est un exemple et un meneur d’hommes essentiel aux Sixers depuis maintenant plus d’une décennie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *